Brainstorming ? Et comment ?

Oyez oyez ! Depuis le lancement de ce blog, nous vous parlons (du moins nous essayons) d’inspirations… On a échangé sur l’immersion terrain, l’art de l’observation, de lieux inspirants à Nantes, à Paris, à Berlin même !

Soit… Mais vous devez certainement vous poser LA question : que fait-on de ces inspirations ?

Soyons clairs, une fois les inspirations relevées, il reste du boulot, hé oui ! Ce sera l’objet d’autres articles à venir : nos trucs et astuces pour transposer cette matière en éléments exploitables.

Passons, pour le moment, à l’étape suivante : vous vous êtes inspirés, vous avez transposé vos éléments d’inspirations en « choses » exploitables, en « axes de problématisation »… l’étape qui vient juste après ? Celle que je préfère !

La génération d’idées nouvelles pour innover, se transformer, avancer, se développer, se (re)structurer… bref ! du fun ! Et pour ça, IL Y A TELLEMENT DE MANIÈRES DE FAIRE (nous en parlerons dans d’autres articles, notamment la manière dont nous avons détourné l’impact mapping en interne ^^) mais aujourd’hui on se concentre sur le sacro-saint BRAINSTORMING.

Classique, mais efficace quand il est bien mené. Bien mené ? C’est éviter de se dire qu’on va « brainstormer » pendant 1h00, c’est se créer des sessions courtes (très courtes) pour se lâcher totalement, mais pas sans règles.

On y vient : voici les règles que nous suivons chez THE INSPERIENCE.CO pour un brainstorming efficace.

 

Les règles du brainstorming

Brainstorming règle TICO #1 : différez votre jugement

Différez votre jugement

C’est dur, mais on n’a pas de brainstorming efficace si on passe son temps à dire / entendre :

  • « Non mais ça existe déjà »
  • « Ah ben là, ça ça va être compliqué hein »
  • « Oulala c’est quoi cette idée ! »

Essayez de vous mettre (vous et vos compères) en condition : ON NE JUGE PAS quand on fait un brainstorming. Cela ne veut pas dire qu’on gardera toutes les idées à la fin, mais dans ce moment précis, il faut lâcher-prise !

Pourquoi une photo de cave ? Parce qu’on fait la même chose avec les vins qui doivent veillir : et si votre idée, initialement nulle, qui fait rire vos collègues, amenait, elle aussi, finalement, quelque chose de bien… c’est possible ! Surtout si la règle 2 est respectée !

Brainstorming règle TICO #2 : construisez sur les idées des autres

Construisez sur les idées des autres

 

Ça paraît évident, mais je vous l’assure, quand on anime des séances de créativité au quotidien, on s’en rend bien compte : cette règle est vraiment complexe à faire respecter sans prise de recul.

Vous avez des idées plein la tête, vous avez envie de les placer, vous les trouvez top ! Vous avez raison ! Mais essayez de sortir de votre zone de confort et de rebondir TOUJOURS sur l’idée qui vous est envoyée en pleine figure par votre collègue, sans jamais juger (pas de suite), bien sûr… et en respectant la règle 3 🙂

Brainstorming règle TICO #3 : une conversation à la fois

Une conversation à la fois

Effectivement, ce n’est pas parce qu’un brainstorming doit être actif, très actif, qu’il peut être bordélique :p Comment voulez-vous construire sur les idées des autres si vous ne les écoutez pas ? Ouvrez les oreilles, laissez les autres terminer leur phrase quand ils ont la parole, notez vos idées de côté sans les déranger, et HOP ! dès que la parole est libérée, prenez là, ne laissez pas de blanc, et partagez vos idées… Mais RESTEZ À L’ÉCOUTE !

Brainstorming règle TICO #4 : restez concentrés sur le sujet

Restez concentrés sur le sujet

Imaginez un brainstorming pour trouver, avec des sources d’inspiration appropriées, une nouvelle fonctionnalité à une application mobile. L’exercice est court. 5, 6 minutes ? (pas besoin de plus, je vous l’assure !). Alors pourquoi aller chercher des idées sur une nouvelle toile de parachute ? Rien à voir !

Par ailleurs… une idée ? C’est UN OU DEUX OU TROIS MOTS, pas plus. C’est BREF. C’est CONCIS. Évitez de vous perdre (et de perdre vos co-brainstormeurs), restez concentrés sur le sujet, sur l’idée clé à partager.

Rester concentré sur le sujet, je l’entends aussi (oui, un peu tiré par les cheveux, mais c’est important !) « Rester CONCRET« . Combien de fois ai-je entendu, pendant un brainstorming « PÉDAGOGIE » ?

CECI N’EST PAS UNE IDÉE. Non 🙂 Posez-vous (dans votre tête, ou à haute voix s’il s’agit d’une idée partagée par votre collègue) la question « COMMENT » ? Et posez-la encore, encore, encore, jusqu’à obtenir QUELQUE CHOSE DE CONCRET. Du type (si on reste sur PÉDAGOGIE, par exemple…) « Un mémo technique » (par exemple).

Brainstorming règle TICO #5 : encouragez des idées farfelues

Encouragez les idées farfelues

Ce n’est pas parce qu’on reste FOCUS, CONCRET et CONCENTRÉ qu’on ne peut pas être farfelu. Un peu de folie n’a jamais fait de mal, surtout ici ! Imaginez (cf. image ci-dessus, que j’ai empruntée au site des Machines de l’Ile de Nantes) : s’il n’y avait eu personne pour encourager cette idée d’un énorme éléphant mécanique déambulant dans les rues de Nantes ? Et ben notre ville serait bien triste… Non, vous en pensez-quoi ?

Brainstorming règle TICO  #6 : visez la quantité

Visez la quantité

Rappelez-vous de la règle #1 : PAS DE JUGEMENT ! Alors si pas jugement, pourquoi se limiter ? Vous trierez plus tard… et plus il y a d’idées, plus vous aurez matière, une fois la tempête du brainstorming passée, pour la retravailler, effectuer des combinaisons intéressantes pour ressortir de tout ça des PÉPITES !

ALORS, PRÊTS ? 

Lâchez-vous ! Et SURTOUT : minutez vos brainstorming ! 5 à 7 minutes, pas une de plus ! Et si ça ne fonctionne pas chez vous, venez-nous voir, nous avons d’autres astuces à partager avec vous, dont certaines seront publiées ici 🙂

A bientôt pour un programme de co-création débridé ?

 

Clement

Animé par l’envie de faire du nouveau, Clément a fondé THE INSPERIENCE.CO convaincu qu’il existe des nouvelles manières de travailler plus humaines et plus efficaces. Aujourd’hui il transmet cette passion avec plaisir à toute l’équipe.