Mon premier workshop

A 52 ans, ma vie d’Office Manager chez THE INSPERIENCE.CO commence à 05H43, heure à laquelle mon réveil sonne habituellement. Je prends une douche, m’habille et vide la moitié de ma tasse de café. Départ pour le boulot. Arrivée à la gare à 6h10.

Ce jour là , surprise : pas de train ! Le taux de grève à la SNCF a fait un bond. Aucun train n’est prévu des Sables à Nantes. J’appelle l’équipe : ils viennent animer un workshop aux Sables, et m’invitent donc à y rester.

Mon premier workshop - Sylvie
Sylvie, 52 ans, Office Manager

Mon premier workshop !

A ce moment ma journée prend donc un nouveau tournant : je vais vivre mon premier workshop. En 2 ans et demi chez THE INSPERIENCE.CO, je n’avais jamais assisté à un workshop client (les workshop internes ne m’impressionnent plus).

Mon premier workshop se déroule dans le cadre d’un projet pour la Communauté de Communes des Olonnes. Je me revois les attendre toute impatiente devant la salle, au bord de l’océan. Je m’imagine le déroulé de la journée.

Ce que j’en retiens

Arrivés sur place, une fois l’installation terminée, nous (l’équipe d’animation et moi-même) nous chargeons de l’accueil. Toute timide, je dois aussi donner mon petit mot. Mais ma timidité tombe rapidement. En effet, le brise-glace nous emporte tous définitivement dans une journée active qui nous fait oublier (à moi, comme à l’ensemble des participants) toute appréhension au travail collectif.

Mon premier workshop - Accueil des participants
Accueil des participants

Le brise-glace d’ailleurs m’a fait bien sourire, mais tellement utile ! Il consistait (grosso modo) à se débarrasser de ses a priori en les écrivant sur un bout de papier, à le froisser, le balancer, en récupérer un au sol et le lire en le criant… Après ça, croyez-moi, les participants n’avaient plus peur de se lâcher !

Puis, une succession de phases intenses, très rythmées, fatigantes même parfois. Je n’ai pas tout retenu, mais la mise en oeuvre du brainstorming m’a impressionné : des idées qui fusent, dans la salle, en moins de 6 minutes, sur des post-it de toutes les couleurs. Une vraie « tempête » comme son nom l’indique ! Mais une tempête qui a ses règles, que j’ai donc eu l’occasion de re-découvrir à ce moment-là.

Passée la tempête, vient le temps de l’approfondissement, via des fiches concepts qui permettent de creuser les idées, de les enrichir et de les rendre concrètes.

Quel rôle sur mon premier workshop ?

C’est ici que je me suis sentie vraiment utile. A ce moment précis de la journée, nous avons une dizaine de groupes qui planchent sur leurs fiches concepts. Les questions sont nombreuses, et Nicolas et Liza, qui animent la journée, sont en course permanente.

Je me lâche, et je me permets de faire le tour, pour rappeler les consignes, détecter les difficultés : un groupe a-t-il du mal à produire ? Y a-t-il des tensions dans un autre groupe ? des postures négatives (« non, je ne suis pas sûr qu’on y arrive »…) qui peuvent nuire au travail collaboratif ? … Bref, je deviens berger.

Je deviens berger, « radar » de l’équipe : j’observe, je flashe, et je rapporte à l’équipe qui prend le relai quand les questions portent sur le fond, que je ne maîtrise pas forcément.

Et je me sens réellement utile. Les animateurs sont soulagés de ma participation.

Mon premier workshop - mode radar
Mode radar activé !

Conclusion après mon premier workshop ?

La journée se termine par des pitchs. Des visages qui se succèdent et que je reconnais désormais. Je les vois défendre leurs concepts, les hiérarchiser… tous les freins sont tombés, on ose innover ! De mon côté, je ressors contente mais rincée de cette première expérience, et prête à recommencer. Vous me reverrez peut-être dans un de nos ateliers, à faire le tour pour m’assurer que tout se passe bien 😉

Mon premier workshop - aperçu du livrable final
Aperçu du livrable final

 

Et vous, quand écrirez-vous un retour d’expérience intitulé « Mon premier workshop » ?

 

 

 

Sylvie

Au service de l’équipe au quotidien, Sylvie s’occupe de la partie administrative, financière et logistique de la société. Au quotidien, c’est notre maman à tous, avec toujours le sourire pour nous encourager et les bons mots pour nous faire rire !